Dossiers  >   Cancer du sein  >  Cancer du sein précoce avant la ménopause: un GnRHa s’est révélé sûr dans les résultats finaux à 12 ans de PROMISE-GIM6

Cancer du sein précoce avant la ménopause: un GnRHa s’est révélé sûr dans les résultats finaux à 12 ans de PROMISE-GIM6

03/01 - Les résultats finaux à 12 ans de l’essai PROMISE-GIM6 indiquent que l’utilisation de triptoréline, un agoniste de l’hormone de libération des gonadotrophines (Gonadotropin-Releasing Hormone Agonist, GnRHa), est sûre chez les femmes non ménopausées atteintes d’un cancer du sein précoce. Aucune différence n’a été observée au niveau des taux de survie sans maladie (SSM), de survie globale (SG) et de grossesses post-traitement dans le groupe GnRHa et chimiothérapie, par rapport au groupe chimiothérapie seule.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: