Dossiers  >   Vaccins  >  Belgique: les MG francophones pas cohérents face à la vaccination?

Belgique: les MG francophones pas cohérents face à la vaccination?

21/12 - L'hésitation à se faire vacciner (HV) est un phénomène croissant dans la population générale, et il touche également les médecins généralistes. Une équipe de l'ULB associée à un chercheur marseillais ont voulu vérifier ce qu'il en était chez les MG exerçant sur le territoire de la Fédération Wallonie-Bruxelles, au travers d'une enquête en ligne réalisée entre le 7 janvier et le 18 mars 2020. Leur but était de déterminer la prévalence et les caractéristiques de l'HV, d'identifier les corrélations, et d'estimer la divergence des comportements vaccinaux entre les enfants des généralistes et les recommandations faites à leurs patients.

Au total, 251 MG ont répondu à l'enquête. Le pourcentage moyen d'HV modérée à élevée était de 50,6%. Trois facteurs étaient indépendamment associés à un risque accru d'HV : un âge < 50 ans, le fait de ne pas avoir d'enfants, et celui de n'avoir eu aucun contact avec une maladie évitable par la vaccination sélectionnée (rougeole, grippe compliquée, hépatite B chronique, méningite bactérienne ou cancer du col de l'utérus) au cours des 5 dernières années.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: