Dossiers  >   Covid-19  >  Omicron : « Un retour à une situation normale est possible au printemps et en été » (experts)

Omicron : « Un retour à une situation normale est possible au printemps et en été » (experts)

BRUXELLES 14/01 - La Belgique se trouve toujours dans la phase ascendante de la cinquième vague de Covid-19. Il y a plus de 30 000 infections par jour et la circulation du virus n'a jamais été plus élevée. « Le rythme semble toutefois ralentir progressivement et la situation dans les hôpitaux reste gérable », a déclaré le virologue Steven Van Gucht lors du briefing hebdomadaire du centre national de crise vendredi matin.

« Nous avons eu 38 000 infections lundi et pour mardi et mercredi, le cap des 30 000 infections a également été atteint. Il s'agit à nouveau de chiffres records », a déclaré M. Van Gucht. Pour l'instant, il y a 88% d'infections par omicron et 11% par delta, un variant qui tardera à disparaître.

La bonne nouvelle, selon M. Van Gucht, est que le nombre de patients dans les unités de soins intensifs continue de diminuer. Les hôpitaux comptent actuellement 2 040 patients covid (+9%), dont 406 sont en soins intensifs (-14%). « Malgré la très forte circulation du virus, la situation dans les hôpitaux reste gérable », souligne le virologue. « Il y a des hospitalisations dues à une infection par omicron, mais elles sont minoritaires. Ce sont surtout les patients non vaccinés infectés par delta qui nécessitent une hospitalisation. »

L'augmentation des infections se poursuit à tous les âges, mais c'est chez les adolescents qu'elle est la plus forte. Le nombre d'infections a augmenté de 124 % chez les personnes âgées de 10 à 17 ans. « Jusqu'à récemment, un quart des nouveaux cas était diagnostiqués chez les jeunes d'une vingtaine d'années, bientôt ce seront les adolescents qui prendront le relais », a déclaré M. Van Gucht.

Quant à l'hospitalisation des jeunes enfants infectés par le coronavirus, il n'existe pas de chiffres précis à l'heure actuelle. Cependant, au cours de cette cinquième vague, on a constaté une augmentation de ce phénomène en Belgique, comme dans les autres pays. En Belgique, les hospitalisations des jeunes enfants Covid+ sont de relativement courte durée.

Van Gucht : « Une fois que les infections à cause d'omicron seront derrière nous, nous pourrions évoluer vers une période calme, où l'immunité est déjà largement stimulée et les variants ont plus de mal à percer. Au printemps et en été, il est possible que nous revenions à une situation plutôt normale. S'il n'y a pas de problème de capacité hospitalière, des assouplissements pourront être mis en place. À ce moment-là, le baromètre corona sera au vert. »

« En automne et en hiver, en revanche, nous pourrions vivre une recrudescence régulière du virus et voir apparaître de nouveaux variants, à un moment où notre immunité est à nouveau quelque peu affaiblie. Nous sortirons de cette crise, mais ce sera un processus graduel", conclut M. Van Gucht.

Sabine Verschelde • MediQuality

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: