Dossiers  >   Cancer du sein  >  Cancer du sein : une méthylation plus forte du promoteur de PTEN prédit un pronostic à 10 ans moins favorable avec le tamoxifène

Cancer du sein : une méthylation plus forte du promoteur de PTEN prédit un pronostic à 10 ans moins favorable avec le tamoxifène

20/01 - PTEN est un gène de suppression tumorale qui pourrait prévenir la résistance au tamoxifène. Une expression plus forte de PTEN a amélioré la survie à 10 ans chez les patientes atteintes d’un cancer du sein précoce ayant reçu du tamoxifène pendant au moins 5 ans. Une méthylation plus forte du promoteur de PTEN, qui régule à la baisse l’expression génique, augmentait le risque de récidive et de décès à 10 ans.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: