Dossiers  >   Gestion hospitalière  >  La recherche sur la régurgitation mitrale récompensée (Prix scientifique Jacqueline Bernheim)

La recherche sur la régurgitation mitrale récompensée (Prix scientifique Jacqueline Bernheim)

BRUXELLES 21/01 - Chaque année depuis 1998, le Prix scientifique Jacqueline Bernheim est décerné par le Fonds pour la Chirurgie Cardiaque pour mettre en lumière une thèse de doctorat en lien avec la cardiologie et réalisée dans une université belge. Le 23ème Prix vient de récompenser le Dr Victor Kamoen, 30 ans, pour sa recherche à l’Université de Gand sur l’évaluation de la sévérité de la régurgitation mitrale.

Le diagnostic de sévérité de la  régurgitation mitrale (RM) est d'une importance majeure pour la prise de décision clinique. Il se base sur l'échocardiographie et différentes méthodes de classement dont l'applicabilité, la précision et la reproductibilité ne font pas l'unanimité.

Le Dr Kamoen a développé et validé une nouvelle méthode pour évaluer la gravité de la régurgitation mitrale par échocardiographie : la méthode de l'intensité moyenne des pixels (Average Pixel Intensity ou API) basée sur la quantification de l'intensité des pixels du signal Doppler à ondes continues (Continues Wave, CW). Sa recherche a montré la faisabilité et la reproductibilité de la méthode API dans de grandes cohortes de patients atteints par différents types de régurgitation mitrale.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: