Dossiers  >   Diabète  >  L’utilisation du taux d’HbA1c pour le diagnostic du diabète de type 2 pourrait conduire à ce que certains patients ne soient pas diagnostiqués

L’utilisation du taux d’HbA1c pour le diagnostic du diabète de type 2 pourrait conduire à ce que certains patients ne soient pas diagnostiqués

02/03 - L’incidence du diabète de type 2 (DT2) a diminué et la mortalité a augmenté après le changement de politique de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) de 2011 visant à autoriser le taux d’HbA1c en tant qu’alternative diagnostique à la glycémie à jeun (GJ) et au test d’hyperglycémie provoquée par voie orale (HGPO).

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: