Dossiers  >   Burn out & Stress  >  Le burn-out parental, ravageur pour le parent, le couple et l'enfant

Le burn-out parental, ravageur pour le parent, le couple et l'enfant

22/02 - A l'automne 2020, le rapport des 1000 premiers jours était remis au secrétaire d’État en charge de l’Enfance et des Familles. Fruit d'un travail collectif d' une commission de 18 experts présidée par le neuropsychiatre Boris Cyrulnik, il souligne, données scientifiques à l'appui, l’importance des 1 000 premiers jours de l'enfant, période essentielle des premiers apprentissages, du développement cognitif et affectif, de la sociabilité,... Un accent a aussi été mis sur l'accompagnement des parents, lesquels peuvent connaître des difficultés à l'arrivée d'un bébé.

« Le rapport des 1000 jours met en avant l'importance du soutien à la parentalité dès le départ et pour tout le monde. Car tout le monde peut être concerné par le burn-out parental », explique la Pre  Rebecca Shankland (professeure de psychologie du développement, Université Lyon 2) qui a détaillé cet aspect lors d'une session dédiée à la périnatalité [1] à l'occasion du congrès de l'Encéphale 2022 .

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: