Dossiers  >   Parkinson  >  « Adieu le permis de conduire » (témoignage d'un psychothérapeute atteint de Parkinson)

« Adieu le permis de conduire » (témoignage d'un psychothérapeute atteint de Parkinson)

Opinion

NIMÈGUE 16/03 - Noud de Haas, ancien psychothérapeute et coach en méditation de pleine conscience atteint de la maladie de Parkinson, raconte comment il a décidé d'arrêter définitivement de conduire. Une décision difficile, mais qui le libère d'un lourd fardeau.

Noud de Haas
Noud de Haas

Psychothérapeute et coach en méditation de pleine conscience de longue date, Noud de Haas a beaucoup travaillé avec des médecins et des infirmières afin de les aider à mieux gérer le stress au travail. En 2011, on lui a diagnostiqué la maladie de Parkinson. Dans un premier temps, il a continué à travailler comme d'habitude, sans prendre de médicament.

« Lorsque j'ai rencontré les médecins et les infirmières à qui j'apprenais à mieux gérer le stress, je les ai immédiatement prévenus que je vivais avec la maladie de Parkinson. Je ne voulais pas qu'ils s'interrogent quant à ma voix ou à certains de mes mouvements. Je n'en ai jamais fait un secret. Les premières années, j'ai pu continuer à travailler, puis j'ai progressivement réduit mon activité pour finalement arrêter en 2014. Aujourd'hui, je suis bénévole au café Parkinson de Nimègue, où je vis. Il nous permet de rencontrer d'autres malades et de nous entraider.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

MediQuality offre à ses membres la possibilité de s'exprimer concernant des sujets médicaux et/ou d'actualité. Ces opinions reflètent l'avis personnel de leur(s) auteur(s) et n'engagent qu'eux.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: