Dossiers  >   Douleurs  >  Cannabinoïdes et douleur neuropathique: où en est-on?

Cannabinoïdes et douleur neuropathique: où en est-on?

28/03 - La prise en charge de la douleur neuropathique chronique (DNC) reste insatisfaisante : moins de 50% des patients se disent soulagés avec les médicaments préconisés (antiépileptiques tels que prégabaline et gabapentine, ISRS tels que duloxétine et certains antidépresseurs tricycliques). La réponse au paracétamol et aux AINS est également faible. En seconde intention, les patchs de capsaïne ou de lidocaïne sont utilisés, ainsi que le tramadol. En cas d’échec, on a recours aux opioïdes puissants ou à la toxine botulique mais des effets indésirables limitent l’utilisation de ces médicaments.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: