Dossiers  >   Santé masculine  >  Cohorte nancéenne STANISLAS : le syndrome métabolique favoriserait l’évolution vers l’insuffisance cardiaque

Cohorte nancéenne STANISLAS : le syndrome métabolique favoriserait l’évolution vers l’insuffisance cardiaque

France - Le suivi des sujets sains de la cohorte nancéenne STANISLAS montre que les patients présentant un syndrome métabolique à l’inclusion et ceux qui en développent un au cours de 17 ans de suivi ont un sur-risque d’insuffisance cardiaque préclinique notamment lorsqu’ils ont un phénotype obèse ou hypertendu. La prévention primaire de l’insuffisance cardiaque préclinique peut être renforcée par une prise en charge adaptée et efficace du syndrome métabolique. Les résultats ont été publiés dans Cardiology[1].

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: