Dossiers  >   Sclérose en plaques  >  Les troubles cognitifs peuvent prédire l'incapacité physique dans la SEP

Les troubles cognitifs peuvent prédire l'incapacité physique dans la SEP

15/09 - Une nouvelle étude Congrès de l'Académie européenne de neurologie (EAN) 2022 suggère que les troubles cognitifs apparaissent comme un bon indicateur prédictif négatif de la progression du handicap physique chez les patients atteints de sclérose en plaques (SEP).

Dans une analyse menée sur plus de 1 600 patients atteints de forme secondairement progressive de sclérose en plaques (SDMT), la probabilité d'avoir recours à un fauteuil roulant était quasiment doublée chez ceux qui présentaient les plus mauvais résultats aux tests cognitifs, par rapport à leurs homologues dont les résultats étaient les meilleurs.

Gavin Giovannoni et coll. (Londres) ont proposé un travail secondaire sur l'étude EXPAND de phase 3 qui visait à évaluer l'intérêt du siponimod, un modulateur oral sélectif des récepteurs de la sphingosine 1-phosphate, dans le risque de progression de l'invalidité chez les patients atteints de SPMS.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: