Dossiers  >   Economie de la santé  >  Quel est le coût d'un lit de soins intensifs en Belgique ?

Quel est le coût d'un lit de soins intensifs en Belgique ?

Une équipe belge d'économistes de la santé s'est posé cette question, ainsi que celle des facteurs qui contribuent au coût des soins intensifs. Comme on pouvait s'y attendre, les frais de personnel en représentent la majeure partie. De manière assez remarquable, les auteurs préconisent la mise en place de différents niveaux (et donc départements) de soins intensifs dans les hôpitaux belges, par analogie avec la situation dans d'autres pays européens. Une sorte de soins intermédiaires, par exemple, pourrait faire baisser les coûts hospitaliers.

Cette étude belge n'est pas le fruit du hasard. Depuis des années, le gouvernement et les acteurs concernés discutent de la réforme du financement des hôpitaux, un dossier important pour l'avenir. Toutes les parties reconnaissent la nécessité de cette réforme, mais les avis divergent fortement quant à son contenu et à la manière dont elle doit être mise en œuvre. Quelques petits pas ont été faits dans l'intervalle, mais pour l'instant, on attend la grande percée dans ce dossier. Cette étude peut, peut-être, y apporter une contribution, car le coût d'un service des soins intensifs (SI) peut représenter de 8 % à 30 % des coûts hospitaliers totaux, tandis que les lits de SI représentent environ 10 % à 30 % de l'ensemble des lits d'hôpitaux. Le coût des lits de SI dans les pays de l'OCDE peut varier énormément : de 200 € à 4 322 € par jour. L'un des facteurs à l'origine de ces différences est l'organisation de ces soins intensifs.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: