Dossiers  >   Obésité  >  10 ans après la chirurgie bariatrique de l’adolescence : majoration de besoins en santé mentale

10 ans après la chirurgie bariatrique de l’adolescence : majoration de besoins en santé mentale

Le recours à des soins en santé mentale - en particulier pour trouble de l’usage de substances - augmente plus avec l'âge chez les adolescents obèses opérés par chirurgie bariatrique que chez les jeunes témoins, selon une étude publiée dans The Lancet Child & Adolescent Health.

Début 2023, des spécialistes suédois ont publié dans The Lancet Child & Adolescent Health un essai clinique randomisé sur 50 patients, qui validait l'indication de chirurgie bariatrique chez des adolescents en obésité sévère. En deux ans, leur indice de masse corporelle (IMC) s'est abaissé de 12,6 kg/m2, chiffre bien supérieur à celui des témoins sous traitement intensif non chirurgical. Mais quel est le devenir à moyen terme de ces jeunes, qui sont très souvent en état de fragilité psychologique ? 

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: