Dossiers  >   Tabagisme  >  Le cancer du poumon reste le plus mortel, avec près de 6.500 décès par an en Belgique

Le cancer du poumon reste le plus mortel, avec près de 6.500 décès par an en Belgique

BRUXELLES 29/07 - Chaque année, environ 1,8 million de personnes dans le monde décèdent d'un cancer du poumon, dont 6.500 en Belgique, rappelle jeudi la Fondation contre le cancer, à l'approche de la Journée mondiale du cancer du poumon le 1er août.

Si le dépistage peut constituer un espoir pour les "gros fumeurs", les risques de développer la maladie diminuent drastiquement en renonçant au tabac. Le cancer du poumon tue chaque année plus de personnes que les cancers du sein, du côlon et de la prostate réunis, selon les données de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

D'ici 2030, les projections indiquent qu'il fera 2,45 millions de morts par an. La situation empire donc, déplore la Fondation contre le cancer, qui précise qu'on assiste actuellement à une nette augmentation des cas chez les femmes dès l'âge de 55 ans, alors que, jusqu'à présent, la maladie touchait surtout des hommes de plus de 65 ans.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: