Dossiers  >   Covid-19  >  Covid-19 - Six cas d'événements thromboemboliques ont été signalés en Belgique (AFMPS)

Covid-19 - Six cas d'événements thromboemboliques ont été signalés en Belgique (AFMPS)

BRUXELLES 16/03 - Plusieurs autorités nationales responsables des campagnes de vaccination dans d'autres pays de l'UE ont temporairement suspendu la vaccination avec le vaccin contre la COVID-19 d'AstraZeneca. Il s'agit d'une mesure de précaution prise à la lumière de leur situation nationale tandis que l'EMA enquête sur un certain nombre d'incidents de caillots sanguins chez des personnes ayant reçu le vaccin, comme indiqué précédemment.

Des cas de caillots sanguins, dont certains présentent des caractéristiques inhabituelles telles qu'un faible nombre de plaquettes, sont survenus chez un très petit nombre de personnes ayant reçu le vaccin.

À ce jour, six cas d'événements thromboemboliques et d'autres affections liées à des caillots sanguins ont été signalés en Belgique après avoir reçu le vaccin d'AstraZeneca. Ces cas ont été signalés récemment, après que des inquiétudes ont été soulevées dans différents pays de l'UE, bien qu'ils se soient produits avant la récente couverture médiatique.

Chaque année, plusieurs milliers de personnes dans l'UE développent des caillots sanguins pour diverses raisons. L'incidence des événements thromboemboliques chez les personnes vaccinées ne semble pas être généralement plus élevée que dans la population générale.

L'EMA travaille en étroite collaboration avec AstraZeneca, avec des experts en maladies du sang et avec d'autres autorités sanitaires, notamment l'autorité britannique chargée des médicaments, la MHRA. La MHRA a l'expérience d'environ 11 millions de doses administrées du vaccin.

L'enquête de l'EMA s'est poursuivie pendant le week-end et toutes les données relatives aux incidents thromboemboliques continueront d'être analysées en profondeur au cours des prochains jours. Le Comité de sécurité de l'EMA (PRAC) continue de discuter des progrès accomplis et a convoqué une réunion extraordinaire le jeudi 18 mars pour décider des informations recueillies et de toute autre action éventuelle à entreprendre.

Bien que l'évaluation soit en cours, l'EMA et l'AFMPS maintiennent actuellement leur opinion selon laquelle les avantages du vaccin d'AstraZeneca dans la prévention de la COVID-19, avec le risque d'hospitalisation et de décès qui lui est associé, l'emportent sur les risques d'effets indésirables.

Il est important que les personnes qui pensent subir un effet indésirable à la suite d'une vaccination le signalent à www.notifieruneffetindesirable.be(link is external). Les effets indésirables les plus courants du vaccin contre la COVID-19 d'AstraZeneca sont généralement légers ou modérés et s'améliorent quelques jours après la vaccination.

 

MAY • afmps

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: