Nieuws  >  « Dans la jungle ou dans le zoo » (lettre au Comité de Concertation)

Deze pagina bevat een artikel dat niet beschikbaar is in uw taal


« Dans la jungle ou dans le zoo » (lettre au Comité de Concertation)

Opinie

BRUXELLES 18/01 - Oserais-je emprunter ce titre à Jean Ferrat qui le proposa en 1991 à notre réflexion politique ? Une réponse affirmative se justifie car, aujourd’hui spécialement, le monde politique décide de notre vie socio-professionnelle sans donner l’impression de rechercher des voies alternatives à ses décisions.

Face  ce virus original, force est de constater que notre réactivité occidentale a été quelque peu aléatoire, mais qui pourrait légitimement nous le reprocher tant la situation était inaccoutumée. En revanche, ce qui pose un problème, c'est la prise de décisions incohérentes et le refus de prendre en considération un nombre important de nos concitoyens,  savoir ceux qui ont déjà souffert de la Covid-19.

Selon Sciensano et Statbel, l'office belge de statistique, ce 12 janvier 665.223 personnes ont déjà été testées positives au SARS-CoV-2 pour une population belge estimée  9.585.449 adultes, soit 6,9% de la population. Malheureusement, ce nombre déjà important de Belges ne semble pas préoccuper nos décideurs et motiver une réflexion sanitaire spécifique.

Plusieurs études démontrent que les personnes qui ont contracté la Covid-19 sont protégées et, moyennant le respect des gestes barrières, ne sont plus contaminantes. Pour les principales références scientifiques, je vous renvoie à la leçon de clôture du Professeur d'immunologie de l'ULB, Michel GOLDMAN, « Le système immunitaire face au virus SARS-CoV-2 » 

Pour ces Belges immunisés, pourquoi limiter, depuis des semaines, la « bulle », à une seule personne extérieure ? Selon le Docteur Colas Tcherakian, pneumologue à l'hôpital Foch (Paris), « Quand vous avez été infecté, vous pouvez aller en famille en sécurité en respectant les mesures barrières ». Lisez également le blog du Dr Tcherakian paru sur Medscape edition française.

Par cet article, je demande au Comité de Concertation de faire en sorte que les personnes ayant présenté la Covid-19 puissent bénéficier des mêmes prérogatives que celles qui seront données aux vaccinés. Qui plus est, la détermination des individus immunisés après contact avec le virus serait amplement utile à la gestion de notre campagne de vaccination car ces derniers ne seraient certainement plus prioritaires puisque déjà protégés.

Je terminerai en portant ma réflexion sur les déplacements vers l'étranger et plus particulièrement sur le Formulaire de Localisation du Passager, le « PLF » locator-form car ce dernier illustre bien mes propos. 

Nous pouvons déjà souligner ce que je dénonçais au début de cet article comme incohérence dans les décisions. En effet, contre toute attente, nous pouvons penser que « le virus semble bien faire la différence entre déplacements professionnels et touristiques » puisque les restrictions imposées ne convergent pas. Sciensano pourtant semble bien mettre en cause l'activité professionnelle.

En page 31 de son Bulletin épidémiologique hebdomadaire du 8 janvier 2021, il rapporte que « La plupart des clusters actifs confirmés pour la semaine 53 sont signalés dans les entreprises (40%) ».

Dans le PLF, il n'est pas fait mention des personnes qui peuvent objectivement démontrer par un test PCR antérieur positif ou par la présence d'anticorps qu'ils sont protégés et non contaminants. En revanche, ce document se termine par sept questions pour lesquelles les réponses sont non vérifiables.

De toute évidence, un jour prochain, une réflexion spécifique va s'imposer, à titre officiel ou privé, pour les personnes vaccinées.

Je demande, dès à présent, une analyse et une adaptation des règles sur l'obligation de quarantaine pour les personnes ayant été confrontées à la Covid-19 et pouvant le prouver.

Entre la jungle, défendue par Jair Bolsonaro, et le confinement du zoo, il y a des alternatives.

Tout comme il existe un code couleur pour les régions, il vous faut réfléchir à des critères qui prennent en compte la spécificité de groupes importants de populations.

La loi du tout ou rien n'est plus acceptable dans la gestion de cette pandémie.

A propos

Dr J. Born

Spécialités: Neurochirurgie - Glasgow-Liege Coma Scale - Myelopathie cervicale.

MediQuality biedt haar leden de mogelijkheid hun mening te uiten over actuele en/of medische kwesties. Deze opinies weerspiegelen de persoonlijke mening van hun auteur en vallen onder diens verantwoordelijkheid.

Jacques Born • MediQuality

Schrijf u gratis in

Om toegang te krijgen tot nationale en internationale medische informatie op al uw schermen.

Om veiligheidsredenen is uw browser niet compatibel met onze site

We raden u aan een van de volgende browsers te gebruiken: