Nieuws  >  Covid-19 - Tous les indicateurs liés à la crise du coronavirus à la baisse

Deze pagina bevat een artikel dat niet beschikbaar is in uw taal


Covid-19 - Tous les indicateurs liés à la crise du coronavirus à la baisse

BRUXELLES 04/05 - "Les contaminations et les hospitalisations pour cause de Covid-19 continuent à diminuer et il devrait en être de même dans les jours et semaines qui viennent", a indiqué mardi le porte-parole interfédéral de la lutte contre le Covid-19, Yves Van Laethem, lors du point presse de l'Institut de santé publique Sciensano et du Centre de crise.

En moyenne, 3.009 personnes ont été testées positives au Covid-19 quotidiennement entre le 24 et le 30 avril, un recul de 16% par rapport à la semaine précédente.

Depuis le début de la pandémie en Belgique, 996.896 personnes ont été contaminées par le nouveau coronavirus. Quelque 47.000 tests ont été réalisés chaque jour sur la même période (+8%), pour un taux de positivité de 7,3% (-1,9%). Une première depuis la fin mars.

"Le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) considère qu'un taux de 4% serait un pourcentage relativement sûr, qui permettrait de placer un pays en code vert", a rappelé Yves Van Laethem.

La diminution du nombre de cas concerne tous les âges, à l'exception des enfants âgés de 0 à 9 ans (+22%).

L'incidence des contaminations chez les enfants est cependant toujours moins élevée que dans la population active, plus âgée. La moitié des nouvelles contaminations est désormais détectée chez les personnes de moins de 35 ans.

La baisse est perceptible dans toutes les régions et provinces, mais elle est la plus prononcée dans la région de Bruxelles-Capitale (-28%) et la moins prononcée en Flandre occidentale (-2%).

Le taux d'infection reste le plus élevé dans les provinces de Namur, de Hainaut et de Luxembourg, suivies en Flandre par la province du Limbourg. Entre le 27 avril et le 3 mai, 192,3 personnes ont été admises en moyenne par jour dans les hôpitaux belges, un recul de 13% par rapport à la semaine précédente.

L'occupation des hôpitaux a également diminué sur une base hebdomadaire. Actuellement, 2.759 personnes sont hospitalisées (-7%), dont 824 en soins intensifs (-8%). "À ce rythme, nous pourrions passer sous la barre des 500 lits occupés en soins intensifs à la mi-juin", a déclaré M. Van Laethem.

L'épidémiologiste a souligné qu'il s'agissait d'une valeur de référence pour les nouveaux assouplissements. Depuis le début de la crise, quelque 70.697 personnes ont été hospitalisées.

Les décès sont en très léger recul (-0,4%). Entre le 24 et le 30 avril, 38,6 personnes ont en effet perdu la vie par jour en moyenne des suites du virus. La Belgique déplore au total 24.322 morts en raison de la pandémie.

Le taux de reproduction est de 0,93. Lorsqu'il est inférieur au seuil de 1, cet indicateur signifie que l'épidémie tend à ralentir.

Quant à celui de l'incidence, qui renseigne le nombre moyen de nouveaux cas journaliers pour 100.000 habitants, il atteint 400,8 sur 14 jours, en recul de 6%. "Cette diminution des différents indicateurs dépend de la campagne de vaccination, mais aussi de nous, des précautions que nous prenons pour éviter d'être contaminés", a souligné Yves Van Laethem.

"Il est important de garder ses distances et de conserver les gestes barrières malgré l'autorisation de se réunir à 10 personnes à l'extérieur." 

DEM • Belga

Om veiligheidsredenen is uw browser niet compatibel met onze site

We raden u aan een van de volgende browsers te gebruiken: