Nieuws  >  Journée de lutte pour les droits des femmes - Les femmes et minorités sexuelles souffrent d'inégalités également dans la santé

Deze pagina bevat een artikel dat niet beschikbaar is in uw taal


Journée de lutte pour les droits des femmes - Les femmes et minorités sexuelles souffrent d'inégalités également dans la santé

BRUXELLES 08/03 "Qu'il s'agisse de santé mentale, physique ou sexuelle, les femmes et les minorités LGBTQIA+ subissent, depuis de longues années, les effets néfastes d'un modèle de pensée capitaliste, patriarcal et hétéronormé", déplorent les Femmes prévoyantes socialistes (FPS) et leur fédération des centres de planning familial (FCPF-FPS).

Elles appellent, à l'occasion de la Journée internationale de lutte pour les droits des femmes ce mardi, à prendre en compte le genre et le sexe dans la santé "pour atteindre une meilleure égalité entre les femmes et les hommes". "Nos systèmes de soins de santé sont en crise", estiment les FPS et FCPF-FPS. Un changement de paradigme est nécessaire et c'est l'occasion d'initier une réflexion "autour des pratiques médicales actuelles, porteuses d'inégalités de genre, dans un secteur pourtant majoritairement féminisé", plaident-elles. "Invisibilisées, négligées ou encore assimilées à une norme masculine trop restreinte", les femmes et les groupes minorisés LGBTQIA+ "ne disposent pas d'un accès aux soins de santé équitable et garanti".

Wilt u de rest van dit artikel lezen?

Registreer gratis om toegang te krijgen tot de volledige inhoud van MediQuality op al uw schermen

Schrijf u gratis in

Om toegang te krijgen tot nationale en internationale medische informatie op al uw schermen.

Om veiligheidsredenen is uw browser niet compatibel met onze site

We raden u aan een van de volgende browsers te gebruiken: