Dossiers  >   Hospital Management  >  COVID-19: Face au virus, des soignants écoeurés raccrochent la blouse

Deze pagina bevat een artikel dat niet beschikbaar is in uw taal


COVID-19: Face au virus, des soignants écoeurés raccrochent la blouse

Opinie

BRUXELLES 01/12 - L'une est aujourd'hui pâtissière, l'autre songe à devenir libraire: ils ont tous les deux claqué la porte de l'hôpital, laissant derrière eux le stress et des conditions de travail devenues insupportables avec l'épidémie de Covid.

Venue de sa Bretagne natale à Bruxelles pour trouver un emploi, Nolwenn Le Bonzec a troqué sans remords il y a six mois blouse et sur-blouse pour créer des cupcakes colorés, persuadée que ce changement radical a "sauvé sa santé mentale".

"Plus vite, plus mal"

"J'ai travaillé 5 ans à l'hôpital et petit à petit, j'ai vu les conditions de travail se détériorer et la santé devenir une marchandise, alors qu'au départ c'est un métier que l'on fait pour l'humain", raconte la jeune femme de 27 ans dans son tablier noir à l'enseigne de "Lilicup". 

Wilt u de rest van dit artikel lezen?

Registreer gratis om toegang te krijgen tot de volledige inhoud van MediQuality op al uw schermen

MediQuality biedt haar leden de mogelijkheid hun mening te uiten over actuele en/of medische kwesties. Deze opinies weerspiegelen de persoonlijke mening van hun auteur en vallen onder diens verantwoordelijkheid.

Om veiligheidsredenen is uw browser niet compatibel met onze site

We raden u aan een van de volgende browsers te gebruiken: