Dossiers  >   Hospital Management  >  1ère vague de Covid-19: 25% des personnes infectées étaient des travailleurs de la santé au Québec

Deze pagina bevat een artikel dat niet beschikbaar is in uw taal


1ère vague de Covid-19: 25% des personnes infectées étaient des travailleurs de la santé au Québec

30/04 - Les travailleurs de la santé ont été durement touchés par la Covid-19 lors de la première vague de la pandémie. Une nouvelle étude vient documenter l'ampleur du phénomène. Entre le 1er mars et le 14 juin 2020, 25% des personnes chez qui la Covid-19 a été diagnostiquée au Québec étaient des travailleurs de la santé, rapportent les chercheurs dans un article publié par la revue Infection Control & Hospital Epidemiology.

Les auteurs de l'étude arrivent à ce chiffre après avoir mené une enquête auprès de 4.542 travailleurs de la santé occupant un emploi dans un établissement public ou privé pendant la première vague de Covid-19. À partir du nombre de répondants qui avaient reçu un diagnostic de laboratoire confirmant une infection au SARS-CoV-2, les chercheurs ont estimé que 13.726 travailleurs de la santé avaient contracté la maladie. Pendant cette période, un total de 54.005 cas de Covid-19 avaient été confirmés au Québec.

Pendant la période couverte par l'étude, 4,4% des travailleurs de la santé ont eu la Covid-19. Les infirmières auxiliaires (7,4%) et les préposés aux bénéficiaires (7,3%) ont été les plus atteints, suivis par les infirmières (4,2%) et les médecins (1,8%).

Les familles des travailleurs de la santé qui ont contracté la Covid-19 n'ont pas été épargnées. Les données montrent que 30% des personnes vivant sous le même toit que les travailleurs infectés ont développé la maladie après eux.

«Le fait que les travailleurs de la santé avaient plus facilement accès aux tests de dépistage et le fait que la Covid-19 circulait peu dans la population pendant la première phase de la pandémie peuvent expliquer la proportion élevée de travailleurs de la santé parmi tous les cas rapportés, précise le responsable de l'étude, Gaston De Serres. Néanmoins, les données montrent clairement que les travailleurs de la santé et leur famille ont été vraiment très touchés en début de pandémie.»

Plusieurs facteurs ont contribué à la propagation de la Covid-19 chez ces travailleurs, soulignent les auteurs de l'étude. Manque de préparation, manque de formation, manque d'équipement de protection, respect variable des mesures de protection et mouvements du personnel entre zones chaudes et zones froides.

Pendant la période étudiée, 11% des travailleurs occupaient un emploi dans plus d'un établissement de santé et 57% des répondants disent avoir côtoyé un collègue de travail infecté par la Covid-19. «Les travailleurs de la santé infectés ont été des vecteurs de transmission de la Covid-19 pour les patients, pour leurs collègues de travail et pour les membres de leur famille», résume le professeur De Serres.

 

Université de Laval

Om veiligheidsredenen is uw browser niet compatibel met onze site

We raden u aan een van de volgende browsers te gebruiken: