Congrès  >   ASCO 2021  >  Cancer du sein métastatique: les inhibiteurs de CDK4/6 persistent et signent (ASCO 2021)

Cancer du sein métastatique: les inhibiteurs de CDK4/6 persistent et signent (ASCO 2021)

07/06 - Dans le cancer du sein métastatique HER2-/HR+ en progression après une hormonothérapie, les confirmations du bénéfice à long terme des inhibiteurs de CDK4/6 étaient très attendues et les résultats sont à la hauteur des attentes : deux études aux doux noms de PALOMA-3 et MONALEESA-3 montrent que l'effet sur la survie globale est durable avec des suivis médians de 73,3 mois et 56,3 mois. C'est l'expression du potentiel de cette classe thérapeutique associée au fulvestrant dans les cancers hormono-résistants.

L'arrivée des inhibiteurs des kinases 4/6 dépendantes des cyclines (Cyclin-Dependent Kinases 4/6) a soufflé un vent nouveau sur le traitement du cancer du sein métastatique HER 2-/HR+. Le palbociclib, le ribociclib et l'abemaciclib ont été testés dans plusieurs études de phase III randomisées, associé ou non au fulvestrant. Des actualisations ont été présentées à l'ASCO 2021 pour deux d'entre elles, l'étude PALOMA-3 (fulvestrant +/- palbociclib) à 73,3 mois et MONALEESA-3 (fulvestrant +/- ribociclib) à 56,3 mois dans le cancer du sein HER 2- / HR+ métastatique en progression après une hormonothérapie.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: