Congrès  >   ECCO 2021  >  Un régime spécifique serait-il plus efficace que la transplantation fécale dans la colite ulcéreuse réfractaire? (ECCO 2021)

Un régime spécifique serait-il plus efficace que la transplantation fécale dans la colite ulcéreuse réfractaire? (ECCO 2021)

12/07 - Le microbiote intestinal des patients atteints de colite ulcéreuse se caractérise par une dysbiose, associée à une perte de la diversité des micro-organismes présents dans la lumière digestive. Parmi les applications thérapeutiques qui en découlent, la transplantation de microbiote fécal (TMF) s’est avérée efficace, mais pas pour tous. L’alimentation influence également le microbiote. Une équipe israélienne s’est penchée sur la question de savoir si un régime spécifique administré aux donneurs et aux patients permettrait d’optimiser les résultats de la TMF.

L'efficacité de la TMF semble dépendre de la composition du microbiote du donneur, qui est sélectionné de manière aléatoire, et est associée à l'augmentation des bactéries impliquées dans la production de butyrate. Bien que plus efficaces, les régimes intensifs de TMF ne sont associés qu'à un taux de rémission de l'ordre de 30%. Du point de vue alimentaire, un régime riche en fibres végétales peut fournir des substrats pour les micro-organismes commensaux considérés comme essentiels au rétablissement de la santé intestinale, et la production de butyrate. La pectine de pomme peut également favoriser la production de butyrate et la réussite de la TMF. A l'inverse, un régime riche en graisses et en protéines peut être préjudiciable.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: