Congrès  >   ESC 2021  >  Maladies cardiovasculaires et diabète: comment concilier les approches cardiocentrique et glucocentrique? (ESC 2021)

Maladies cardiovasculaires et diabète: comment concilier les approches cardiocentrique et glucocentrique? (ESC 2021)

01/09 - Pour le Pr Francesco Cosentino (Suède), c'est LA question du jour. Nous avons suffisamment d'évidences pour affirmer que les approches cardiocentrique et glucocentrique doivent être privilégiées chez les patients avec des maladies cardiovasculaires et un diabète mais en avons-nous les moyens? La réponse vient des données publiées sur l'effet d'une gliflozine dans l'insuffisance cardiaque et le contrôle du diabète. Le résumé d'une session de l'ESC organisée conjointement avec l'European Association for the Study of Diabetes, ou comment associer cardiologues et diabétologues dans une cause commune…

"Cette question vient à point nommé", explique le Pr Cosentino. "Sur une décennie, nous avons enregistré des progrès remarquables dans la connaissance du lien entre le diabète et les complications cardiovasculaires et cela grâce aux essais cliniques et aux milliers de patients qui ont été enrôlés. Les résultats montrent à l'évidence qu'il est temps de changer notre façon de traiter l'association maladies cardiovasculaires (MCV)/diabète (D2). D'autant que ces changements sont maintenant repris dans les dernières recommandations des sociétés savantes ESC, EASD, ADA". 

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: