Congrès  >   ESMO 2021  >  Cancer du col avancé/métastatique sous immunothérapie: un nouveau standard de traitement? (ESMO 2021)

Cancer du col avancé/métastatique sous immunothérapie: un nouveau standard de traitement? (ESMO 2021)

14/10 - Il y avait de l'enthousiasme à l'ESMO 2021 à l'issue de la présentation des résultats de KEYNOTE-826, une étude randomisée comparant une chimiothérapie à un anti-PD1 chez des patientes avec un cancer du col de l'utérus. Le critère primaire, à savoir la survie globale, est rencontré avec une amélioration dans les stades localement avancés ou en rechutes loco-régionales ou métastatiques. Les résultats sont très significatifs dans ces cancers difficiles à traiter et devraient amener à un nouveau standard de traitement…

Dans le cancer du col de l'utérus avancé/métastatique, le standard de traitement est une chimiothérapie à base de Pt amenant une survie globale de 17,5 mois dans l'étude GOG-240. Par ailleurs, un anti-PD1 a déjà fait la preuve de son efficacité en monothérapie dans l'étude KEYNOTE-158, avec un taux de réponses objectives de 14,3% chez des patientes avec un cancer du col en rechute ou métastatique, exprimant PD-L1 et déjà traitées par chimiothérapie. Mais on n'avait pas encore de données sur le bénéfice de l'ajout de l'immunothérapie à la chimiothérapie avec ou sans bévacizumab.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: