Congrès  >   EACS 2021  >  Sans la PrEP, un tiers des nouveaux cas de VIH surviennent chez des MSM* à faible risque (EACS 2021)

Sans la PrEP, un tiers des nouveaux cas de VIH surviennent chez des MSM* à faible risque (EACS 2021)

22/11 - Près d'un homme homosexuel ou bisexuel sur trois chez qui le VIH a été diagnostiqué dans les cliniques de santé sexuelle du Royaume-Uni ne répond pas aux critères de « risque élevé » qui indiqueraient au clinicien qu'il serait un bon candidat pour une prophylaxie préexposition (PrEP).

Cela signifie que les personnes qui semblent présenter un risque moindre peuvent malgré tout être de bons candidats pour la PrEP, a déclaré Ann Sullivan, médecin consultant au Chelsea and Westminster Hospital de Londres. « Si les gens se présentent pour la PrEP, c'est qu'ils se sont identifiés comme ayant besoin de PrEP, [et] nous devrions les autoriser à prendre la PrEP », a-t-elle souligné lors de la 18ème édition de la European AIDS Society Conference (EACS 2021). « Nous devons simplement faire confiance aux patients ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: