Congrès  >   ACC 2022  >  Un réchauffement agressif avant une chirurgie non cardiaque ne permet pas d’améliorer les résultats périopératoires (ACC 2022)

Un réchauffement agressif avant une chirurgie non cardiaque ne permet pas d’améliorer les résultats périopératoires (ACC 2022)

19/04 - Le réchauffement agressif des patients à 37 °C avant une chirurgie non cardiaque majeure n’a pas amélioré les résultats périopératoires, par rapport à la prise en charge thermique de routine.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: