Congrès  >   ISPRM 2022  >  Réadaptation après un mélanome : identification de facteurs déterminants de la qualité de vie

Réadaptation après un mélanome : identification de facteurs déterminants de la qualité de vie

A l’aide de l’intelligence artificielle, une étude italienne a analysé l’influence de multiples facteurs sur la qualité de vie à long terme des patients après un mélanome cutané. Les résultats présentés au congrès ISPRM 2022 à Lisbonne (Portugal) mettent en évidence l’impact majeur de la présence d’un lymphoedème ou d’un indice de masse corporelle (IMC) élevé (1, 2). La prise en compte des facteurs de risque pourrait favoriser la mise en oeuvre précoce de soins de support.

« La méthodologie basée sur l'intelligence artificielle nous permet d'identifier les patients avec un risque plus élevé de développer des effets secondaires (après un mélanome cutané) et leur donne  la possibilité de recevoir un traitement précoce pour garantir la meilleure qualité de vie possible », a commenté la principale auteure de l'étude, la Dr Monica Pinto (Istituto Nazionale Tumori, Naples, Italie), lors de sa présentation.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: