Congrès  >   ASCO GU 2024  >  Traitement du carcinome rénal en stade avancé par CaboNivo. Des données rassurantes sur le ressenti et la QoL des patients

Traitement du carcinome rénal en stade avancé par CaboNivo. Des données rassurantes sur le ressenti et la QoL des patients

Dans le carcinome rénal à cellules claires en stade avancé, l’association cabozantinib + nivolumab est un traitement de première ligne approuvé en Europe et aux USA sur base des excellents résultats de l’étude CheckMate 9ER. Mais au-delà de l’effet anti-tumoral, la tolérance est un point d’attention important . Comment les patients vivent-ils leur traitement ? Quelles sont leur plaintes ? Comment évolue leur qualité de vie ? Existe-t-il un lien entre qualité de vie et pronostic ? Les réponses dans cette présentation du Dr Jens Bedke (Allemagne) lors du dernier congrès ASCO-GU 2024.

Depuis 2021, l'association d'un ICI (nivolumab) et d'un ITK VEGFR (cabozantinib) est approuvée en traitement de première ligne du carcinome rénal avancé sur base des résultats positifs de l'étude CheckMate 9ER. Depuis la première analyse intermédiaire réalisée à 18,1 mois jusqu'à la dernière à 55 mois présentée1 à cet ASCO-GU 2024, le bénéfice de l'association est significatif et persistant par rapport au comparateur (sunitinib). Avec un suivi médian de 55,6 mois (suivi minimum : 48,1 mois), la survie sans progression médiane est toujours doublée avec 16,4 mois sous CaboNivo vs 8,4 mois sous sunitinib (HR = 0,58) et la survie globale médiane atteint 46,5 mois sous CaboNivo vs 36 mois (HR = 0,77).  Le taux de réponses objectives reste stable avec 55,7% vs 27,7% sous sunitinib.
 

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: