Médical  >  Du berceau à la tombe, l'alcool est mauvais pour le cerveau

Du berceau à la tombe, l'alcool est mauvais pour le cerveau

10/12. Il existe des preuves « convaincantes » des effets nocifs de l'alcool sur le cerveau. Le plus grand risque survient au cours de trois périodes de la vie qui sont marquées par des changements cérébraux dynamiques, affirment des chercheurs d'Australie et du Royaume-Uni.

Les trois périodes sont :

Ces changements dans les neurocircuits pourraient augmenter la sensibilité aux effets neurotoxiques de l'alcool, selon Louise Mewton, PhD, Centre for Healthy Brain Aging, Université de New South Wales, Sydney, Australie, et ses collègues.

« Une perspective de parcours de vie sur la santé du cerveau soutient la formulation de politiques et d'interventions de santé publique pour réduire la consommation et l'abus d'alcool à tous les âges, » écrivent-ils dans un éditorial publié en ligne le 4 décembre dans The BMJ.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: