Actualités  >  COVID-19 : Pfizer et BioNtech testent leur vaccin contre le coronavirus sur les femmes enceintes

COVID-19 : Pfizer et BioNtech testent leur vaccin contre le coronavirus sur les femmes enceintes

CHICAGO 19/02 – Pfizer et BioNTech étudient la sécurité et l'efficacité de leur vaccin contre le COVID-19 chez les femmes enceintes en bonne santé. Les entreprises disent avoir commencé une étude mondiale incluant quatre mille volontaires, a rapporté l'agence de presse Reuters.

En cas de contamination par le COVID-19, les femmes enceintes sont plus exposées à des symptômes graves. Si elles exercent une profession à haut risque d'infection, il leur est parfois conseillé de se faire vacciner bien qu'il n'y ait aucune preuve que cette vaccination soit sûre pour elles ou leur enfant à naître.

Les femmes enceintes ont été exclues des grands essais cliniques menés aux États-Unis par la société américaine Pfizer pour faire approuver le vaccin, même si le vaccin Pfizer/BioNTech a toutefois déjà été administré à des femmes enceintes aux États-Unis.

L'étude, qui porte sur des femmes de plus de 18 ans, est en cours aux États-Unis, au Canada, en Espagne, au Royaume-Uni, en Argentine, au Brésil, au Chili, au Mozambique et en Afrique du Sud. Les femmes recevront le premier vaccin entre les semaines 24 et 34 de leur grossesse. Elles recevront ensuite leur deuxième dose trois semaines plus tard. Un groupe de contrôle recevra quant à lui un placebo. Les femmes qui auront reçu un placebo se verront administrer le vrai vaccin après leur accouchement.

L'étude examinera également si les femmes vaccinées transmettent des anticorps protecteurs à leur enfant.

Des résultats sont attendus d'ici la fin de l'année. 

Adaptation d'un article publié par Belga.

LVK • Belga

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: