Dossiers  >   Hypertension  >  Activité physique professionnelle ou récréative : un impact totalement différent sur la santé cardiaque

Activité physique professionnelle ou récréative : un impact totalement différent sur la santé cardiaque

27/04 - Bien que l'activité physique pendant les loisirs soit associée à un risque plus faible de mortalité toutes causes confondues et d'événements cardiovasculaires majeurs (ECM), les deux risques augmentent avec des niveaux plus élevés d'activité physique professionnelle, suggère une nouvelle étude.

Les chercheurs ont examiné les données de 104.046 adultes qui ont participé à l'étude de la Population Générale de Copenhague avec des évaluations de base menées de 2003 à 2014 et une période de suivi médiane de 10 ans. Au cours de cette période d'étude, les chercheurs ont identifié 7.913 (7,6%) cas d'ECM et 9.846 (9,5%) décès toutes causes confondues.

Comparativement aux participants ayant les niveaux d'activité physique au travail les plus faibles, les personnes étaient significativement plus susceptibles de faire l'expérience d'ECM lorsqu'elles avaient des niveaux d'activité physique professionnelle modérés (HR 1,04), élevés (HR 1,15) et très élevés (HR 1,35). De même, le risque de mortalité toutes causes confondues était plus élevé avec des niveaux d'activité physique professionnelle modérés (HR 1,06), élevés (HR 1,13) et très élevés (HR 1,27).

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: