Dossiers  >   Gestion hospitalière  >  Les chirurgiennes sont moins susceptibles que les hommes d’être référencées

Les chirurgiennes sont moins susceptibles que les hommes d’être référencées

15/11 - Selon une nouvelle étude, les chirurgiens de sexe masculin sont plus souvent référencés que les femmes, et ce, que le médecin traitant soit un homme ou une femme.

Une analyse de près de 40 millions de référencements effectués par près de 45.000 médecins sur 20 ans révèle que les chirurgiennes reçoivent moins souvent des référencements procéduraux que les chirurgiens masculins, et que les différences n'ont pas diminué au fil du temps, selon les résultats publiés dans le JAMA Surgery.

« Notre étude montre que les chirurgiens de sexe masculin dirigent de préférence leurs patients vers des chirurgiens de sexe masculin plutôt que vers des chirurgiennes expérimentées et compétentes, » a déclaré le premier auteur de l'étude, le Dr. Fahima Dossa, médecin résident en chirurgie générale et étudiante en doctorat à l'Université de Toronto. « Donc le vieux club des « mecs » est toujours bien vivant en chirurgie. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: