Dossiers  >   Gestion hospitalière  >  Les admissions à l'hôpital sont-elles toujours le meilleur moyen d'évaluer la crise du COVID ?

Les admissions à l'hôpital sont-elles toujours le meilleur moyen d'évaluer la crise du COVID ?

MADRID / LONDRES – L'utilisation du nombre de personnes hospitalisées avec COVID-19 pour évaluer la gravité de la pandémie peut ne pas donner une image précise à l'ère d’Omicron, car de plus en plus de patients atteints du virus sont admis pour d'autres raisons, déclarent certains scientifiques.

Les gouvernements se sont concentrés sur les hospitalisations pour déterminer la nécessité de restrictions, mais les données ne font généralement pas la différence entre les personnes admises en raison du COVID-19 et celles dont le test est positif dans les services lors des contrôles de routine.

« Disons que vous avez une crise cardiaque, que vous venez à l'hôpital et que vous finissez par être testé positif, » a déclaré Paul Hunter, professeur de médecine à la Britain's University of East Anglia.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: