Dossiers  >   Enquête COVID-19  >  “Coveni, covidi, covici!” - une conversation avec le virus (Lieven Annemans)

“Coveni, covidi, covici!” - une conversation avec le virus (Lieven Annemans)

Opinion

BRUXELLES 12/06 - Comment commencer une conversation avec un parasite, un virus qui est parvenu à mettre le monde sens dessus dessous ? Il faut dire qu'il n'avait pas vraiment envie de discuter, mais avec un peu d'insistance et – surtout – après l'avoir assuré que je n'étais pas virologue, il a fini par accepter le débat. On peut comprendre qu'il n'éprouve aucune sympathie pour les virologues. C'est tout à l'opposé de moi, mais je me suis bien gardé de le lui dire.

Je lui ai posé d'emblée la question qui me brûlait les lèvres : pourquoi ? Pourquoi ici, et pourquoi maintenant ? Est-ce que cette pandémie est due à un bête manque de bol, et serons-nous ensuite tranquilles pour au moins une dizaine d'années ? Ou alors, avons-nous affaire à une réaction de la nature contre notre mode de vie, à notre manière de traiter la planète et tous ses habitants – y compris les animaux et les plantes ? Y a-t-il, en effet, quelque chose de structurel qui s'affiche sous nos yeux, et la pandémie serait-elle un signal envoyé pour inciter à sauver notre société de la dégénérescence ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

MediQuality offre à ses membres la possibilité de s'exprimer concernant des sujets médicaux et/ou d'actualité. Ces opinions reflètent l'avis personnel de leur(s) auteur(s) et n'engagent qu'eux.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: