Dossiers  >   BPCO & Asthme  >  Une vaste étude établit un lien entre l'asthme, la rhinite allergique et la forme sévère de la COVID-19

Une vaste étude établit un lien entre l'asthme, la rhinite allergique et la forme sévère de la COVID-19

15/10 - Selon une étude de cohorte nationale menée en Corée du Sud, les personnes souffrant de rhinite allergique et d'asthme seraient légèrement plus susceptibles de contracter la COVID-19, et beaucoup plus enclines à développer une forme sévère de la maladie lorsqu'elles sont infectées.

Le risque était particulièrement élevé chez les personnes souffrant d'asthme non allergique. Celles-ci étaient quatre fois plus susceptibles de contracter une COVID-19 sévère comparativement aux non-asthmatiques, ont observé le Dr Jee Myung Yang de la faculté de médecine de l'université d'Ulsan, à Séoul, et ses collègues.

L'équipe affirme que leur étude fournit des preuves solides d'un lien entre les maladies respiratoires allergiques et le risque de contracter la COVID-19, et/ou de présenter un tableau clinique plus sévère en cas d'infection.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: