Dossiers  >   Covid-19  >  La Belgique détient désormais le plus haut taux de contaminations d'Europe

La Belgique détient désormais le plus haut taux de contaminations d'Europe

Opinion

BRUXELLES 27/10 - "La Belgique est confrontée à une phase critique de l'épidémie, car le virus pèse lourdement sur les hôpitaux", peut-on lire dans un article publié hier dans le journal The Washington Post. Ce taux est actuellement de 1.390,9 cas de coronavirus en 14 jours pour 100.000 habitants selon les données du centre ECDC. Notre pays passe donc devant la République tchèque, qui a détecté 1.379,8 nouveaux par 100.000 habitants en deux semaines.

The Washington Post : "Les autorités ont averti lundi que la Belgique est confrontée à une semaine charnière dans sa lutte pour limiter la propagation du coronavirus. Près de 12.500 nouveaux cas sont signalés en moyenne toutes les 24 heures, comme le montrent les chiffres publiés lundi pour la semaine du 16 au 22 octobre, contre environ 5.000 par jour il y a deux semaines."

"Environ une personne sur cinq testée s'avère positive. Les personnes très âgées sont les plus touchées. En moyenne, 42 personnes sont décédées chaque jour au cours de la semaine dernière, ce qui porte le nombre de décès à 10.810 dans un pays qui compte environ 11.5 millions d'habitants."

Réactions

Le Washington Post a interviewé le Dr Yves Van Laethem, porte-parole francophone du centre de crise COVID-19. "Si les chiffres ne s'améliorent pas", dit-il, "nous atteindrons probablement 2.000 patients en soins intensifs dans deux semaines. C'est-à-dire, notre capacité maximale."

Une situation catastrophique. C'est ainsi que Philippe Devos, chef des soins intensifs du CHC de Liège, décrit la situation à Liège dans le Washington Post. "Nous avons beaucoup de médecins et d'infirmières qui sont infectés. Mais depuis cette semaine, nous demandons aux cas positifs de venir travailler s'ils ne présentent aucun symptôme". Il y a des risques, avoue le Dr Devos, "mais c'est notre seule option pour empêcher l'effondrement de tout notre système de soins".

"Les nouvelles mesures annoncées par le gouvernement fédéral belge vendredi ont été mises en œuvre, mais elles étaient insuffisantes pour deux des trois régions belges. La Wallonie et la Région Bruxelles-Capitale ont prolongé le couvre-feu de 22 heures à 6 heures du matin. À Bruxelles, les masques doivent être portés en permanence à l'extérieur et les cinémas, théâtres et centres sportifs doivent fermer. Les gens sont invités travailler à domicile le plus possible."

Quand les différents niveaux de pouvoir se contredisent

Depuis la parution de l'article dans The Washington Post, nous avons appris que le gouvernement flamand organise un Conseil des ministres supplémentaire ce soir pour décider d'éventuelles mesures supplémentaires. "Les chiffres continuent d'évoluer défavorablement (plus de 13.000 infections quotidiennes, près de 50 décès par jour, NDLR). Les gouverneurs signalent également que des problèmes supplémentaires apparaissent au niveau local", a déclaré le ministre-président flamand Jan Jambon (N-VA).

Que les différents niveaux de pouvoir osent se chamailler, voire se contredire au sujet des mesures de sécurité n'a pas échappé aux collègues du journal français Le Monde. Dans un article publié ce matin, le nouveau gouvernement belge y est fortement critiqué pour sa gestion de l'épidémie. Selon des chiffres récents, le pourcentage de tests positifs y avoisine 20 % (34 % à Liège, 28 % à Bruxelles) et les admissions à l'hôpital ont augmenté de 94 % en une semaine."

Dans l'article du Washington Post, le Dr Van Laethem  conclut ainsi : "Passez du temps avec les enfants, allez vous promener dans les bois ou faites des courses de temps en temps, si les mesures le permettent, faites quelques tâches ménagères ou écoutez votre musique préférée. Vous n'êtes pas obligé de vivre comme un moine, mais c'est maintenant ou jamais qu'il faudrait activer votre bouton de pause sociale."

La Belgique détient désormais le plus haut taux de contaminations d'Europe selon l'ECDC

Nous apprenons cet après-midi que la Belgique est désormais le pays européen qui détient le plus haut taux de contaminations au coronavirus par rapport à sa population, indiquent mardi les derniers chiffres du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC).
 
Ce taux est actuellement de 1.390,9 cas de coronavirus en 14 jours pour 100.000 habitants selon les données du centre. Notre pays passe donc devant la République tchèque, qui a détecté 1.379,8 nouveaux cas par 100.000 habitants en deux semaines.
 
La République tchèque reste cependant le pays européen où l'épidémie fait le plus grand nombre de morts par rapport à sa population. En deux semaines, le Covid-19 y a causé 12,3 décès par 100.000 habitants. Avec un chiffre de 5,8, c'est la Belgique qui a le second taux de mortalité le plus élevé d'Europe.
 
 
Source : ECDC
 
Un nouveau confinement semble se préciser
 
«Il faudra décider d'ici ce week-end si l'on doit passer en confinement total», prévient Yves Van Laethem. Pour le porte-parole du Centre de crise, il faut préparer un confinement général s'il n'y a pas d'amélioration d'ici la fin de la semaine.

MediQuality offre à ses membres la possibilité de s'exprimer concernant des sujets médicaux et/ou d'actualité. Ces opinions reflètent l'avis personnel de leur(s) auteur(s) et n'engagent qu'eux.

Sabine Verschelde • The Washington Post, Le Monde, ECDC

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: