Dossiers  >   Santé féminine  >  Le risque d'endométriose serait accru par les coups de soleil et le bronzage artificiel

Le risque d'endométriose serait accru par les coups de soleil et le bronzage artificiel

13/01 -Les femmes qui ont recouru au bronzage artificiel au cours de l'adolescence ou au début de l'âge adulte et qui ont subi de multiples coups de soleil pendant l'adolescence pourraient être à risque majoré d'endométriose, selon une étude récente.

Des chercheurs ont analysé les données d'une cohorte de 116.429 femmes participant à la deuxième étude sur la santé des infirmières (Nurse Health's Study II) et qui s'étaient inscrites en 1989 alors qu'elles avaient entre 25 et 42 ans. Elles ont été suivies jusqu'en juin 2015. À la fin de la période étudiée, un total de 4.791 femmes sur les 95.080 incluses dans l'analyse finale ont été diagnostiquées porteuses d'une endométriose confirmée par laparoscopie.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: