Dossiers  >   Covid-19  >  COVID-19 : Une étude montre qu'on peut être infecté dans un avion, malgré les précautions prises

COVID-19 : Une étude montre qu'on peut être infecté dans un avion, malgré les précautions prises

BRUXELLES 11/01 - Une nouvelle étude néo-zélandaise a montré que, malgré des précautions telles que les masques buccaux et les tests préventifs, il est possible d'être infecté par le Covid-19 à bord des avions.

L'étude a été réalisée par les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) et une série de scientifiques néo-zélandais y ont participé. Ils ont enquêté sur la façon dont certains passagers d'un vol Emirates entre Dubaï et Auckland ont été infectés par le Covid-19 à la fin du mois de septembre, alors que tous avaient pu présenter un test négatif avant de monter à bord de l'avion.
 
A lire également : Les opposants à la vaccination contre la Covid-19, de futurs parias ?
 
Rétrospectivement, sept passagers se sont avérés être infectés. Ils venaient de différents pays (Irlande, Inde, Afrique du Sud, ...) et n'avaient eu aucun contact. La plupart d'entre eux, à l'exception de deux, portaient un masque buccal pendant le vol. Ils étaient assis sur les rangées 24 à 28 du Boeing 777-300.
 
Selon l'étude, la contamination a été causée par un ou deux passagers de la même bulle en provenance de Suisse, qui avaient subi un test Covid-19 négatif quelques jours avant le vol. 
 
L'étude n'est pas encore terminée, mais sur la base de ces résultats, il est recommandé de mettre en quarantaine tous les passagers internationaux arrivant en Nouvelle-Zélande par avion, même s'ils ont pu présenter un test négatif avant le départ.
 
L'étude n'est pas une bonne nouvelle pour l'industrie aérienne, qui espérait rendre les mesures de quarantaine superflues grâce à des tests préventifs. C'est ce qu'a notamment plaidé l'organisation sectorielle IATA à la fin de décembre.
 
Cette organisation affirme toujours que les vols sont sûrs car l'air dans un avion est filtré toutes les 2 ou 3 minutes et un nettoyage plus approfondi des avions a été mis en place. En outre, il est demandé aux voyageurs de porter un  masque buccal et leur température est prise avant de décoller, et dans certains cas, à l'arrivée également.

VDH • Belga

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: