Dossiers  >   Douleurs  >  Sur- ou sous-médication de la douleur chez les personnes âgées démentes?

Sur- ou sous-médication de la douleur chez les personnes âgées démentes?

17/03 - Une récente synthèse (1) de la littérature publiée entre 2015 et août 2020 confirme que la prise en charge de la douleur chez les personnes âgées démentes reste encore un défi à ce jour. Or, on le sait, la mauvaise gestion de la douleur pèse lourdement sur la qualité de vie.

Les difficultés sont nombreuses : évaluation correcte par le clinicien, appréciation de l'effet des analgésiques, effets secondaires et interactions chez des patients polymédiqués, induction d'une dépendance, absence de preuves ou de documentation suffisantes quant à l'efficacité et l'innocuité des opioïdes dans cette population (surtout en cas d'utilisation à long terme)… autant de problèmes qui rendent difficile l'application de directives spécifiques au traitement de la douleur en cas de démence.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: