Dossiers  >   Douleurs  >  Phytothérapie et prise en charge de la douleur: interactions avec les médicaments

Phytothérapie et prise en charge de la douleur: interactions avec les médicaments

06/04 - La phytothérapie ou usage de plantes médicinales est une pratique médicale traditionnelle tombée en désuétude il y a quelques années mais dont la popularité augmente à nouveau de par le monde. Des données scientifiques et essais cliniques permettent de plus en plus de l’intégrer à la pratique de la médecine conventionnelle, en combinaison ou en alternative aux traitements classiques.

Aux USA, la phytothérapie est utilisée par 20 millions de personnes, représente un chiffre d'affaires annuel de 1.5 milliards de dollars et connaît une croissance de l'ordre de 25% chaque année. L'Europe n'est pas en reste : les Big Pharma se positionnent désormais sur ce marché.

Les plantes médicinales trouvent de multiples applications parmi lesquelles la gestion de la douleur. La prise de médicaments ou compléments à base de plantes en auto-traitement est rarement déclarée aux professionnels de la santé. Or l'usage de plantes médicinales est loin d'être dénué de danger et une méconnaissance peut entraîner des problèmes de sécurité ainsi que des interactions avec les médicaments, réduisant leur efficacité ou, au contraire, décuplant leur action par un effet synergique.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: