Dossiers  >   Gestion hospitalière  >  « Vivre au travail » : équilibre travail-vie personnelle en cas de pandémie

« Vivre au travail » : équilibre travail-vie personnelle en cas de pandémie

11/05 – Lorsque la pandémie a frappé, je craignais que les aménagements nécessaires qui l'accompagnaient ne me rendent beaucoup moins productif. Je craignais que les gens ne demandent pas de soins, n'acceptent pas les consultations en télésanté et que l'annulation d'événements en présentiel signifierait moins d'occasions de donner des conférences. En bref, je craignais que mon travail ne s'arrête. De plus, je n'étais tout simplement pas sûr de pouvoir me concentrer de la même manière dans un environnement en ligne. Je pensais que ce serait trop facile d'être distrait, de passer du temps à regarder Netflix ou à surveiller mes enfants.

Au lieu de cela, je semble travailler plus activement.

J'ai demandé à mes collègues s'ils vivaient la même chose. Apparemment, beaucoup sont dans le cas. De partout dans le pays, beaucoup ont marqué leur accord avec cet état de fait, des personnes qui terminent leurs études à d'autres occupant des postes de direction dans des institutions respectées.

« Les gens ne travaillent pas à la maison, ils vivent au travail ! »

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: