Dossiers  >   Migraine  >  Le coût économique du présentéisme supérieur à celui de l’absentéisme chez les patients migraineux

Le coût économique du présentéisme supérieur à celui de l’absentéisme chez les patients migraineux

17/05 - D’après les auteurs d’une étude japonaise sur les conséquences économiques de la migraine au travail, les employeurs devraient s’attacher à mettre en place des programmes ciblés afin de mieux sensibiliser à la maladie, de combattre la stigmatisation qui l’entoure et de réduire le coût associé à la perte de productivité qui accompagne les crises.

Les conditions de travail qui existent au Japon ne sont sans doute pas un exemple à suivre, avec une pression professionnelle colossale qui se double d'une véritable épidémie de troubles psychologiques. Paradoxalement, c'est sans doute justement cette situation qui fait tout l'intérêt de cette étude, puisque ce niveau de stress et de pression mentale fait immédiatement suspecter un lien avec la migraine, qui est d'ailleurs confirmé par les faits. L'étude qui nous occupe ici met toutefois surtout en avant la problématique du présentéisme chez les patients migraineux – finalement sans surprise, dans un environnement professionnel hautement compétitif où les absences pour cause de maladie sont généralement accueillies avec bien peu de sympathie.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: