Dossiers  >   Migraine  >  L’effet sur la migraine d’un confinement « intelligent »

L’effet sur la migraine d’un confinement « intelligent »

17/05 - D’après une étude néerlandaise récente consacrée aux effets du confinement sur la migraine, un lockdown « intelligent » pourrait être en mesure d’améliorer l’invalidité liée à la maladie. D’après l’équipe de recherche basée à Leyde, cet effet serait lié à la fois au télétravail et à une diminution des obligations sociales… et il pourrait être encore plus marqué en-dehors du contexte anxiogène de la pandémie.

Les publications concernant les effets de la covid-19 et des confinements successifs sur la migraine ne manquent pas – vous trouverez d'ailleurs dans cette newsletter un autre article concernant une étude italienne, dont les auteurs ont mis au jour des situations très différentes au cours des première et deuxième vagues de la pandémie. Les travaux néerlandais qui nous intéressent ici se sont limités aux 28 premiers jours du confinement, du 12 mars au 8 avril 2020. Dans ce cadre, pas moins de 592 patients migraineux ont tenu un journal électronique très complet de leurs migraines au cours du confinement, puis au cours des deux mois qui ont suivi la fin du lockdown. Un groupe de 469 patients a ensuite répété l'exercice quatre mois plus tard.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: