Dossiers  >   Migraine  >  Manger sain et bouger pour stabiliser la migraine au cours du confinement

Manger sain et bouger pour stabiliser la migraine au cours du confinement

09/06 - Nous n’avons sans doute pas fini d’entendre parler de l’impact – négatif ou positif – de la covid-19 et des mesures prises dans ce cadre. L’étude italienne qui nous occupe ici s’est par exemple intéressée aux effets sur la migraine du confinement et de la distanciation sociale qui en découle – une mesure qui semble avoir affecté négativement l’activité physique mais aussi la qualité du sommeil des patients.

Les mesures diverses et variées prises dans le cadre de la pandémie ont eu un impact sur l'ensemble de la population (migraineuse ou non), notamment en ce qui concerne les habitudes alimentaires, le stress et le sommeil.

Une équipe de recherche italienne s'est intéressée tout particulièrement aux conséquences de la distanciation sociale associée au confinement chez les patients migraineux. Parmi les déclencheurs bien connus des crises de migraines, on peut citer des facteurs intérieurs et extérieurs comme l'exposition à un soleil intense, les lumières clignotantes, la qualité de l'air, les odeurs… mais aussi le travail posté et un stress accru, qui tendent à aggraver les périodes de crise.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: