Dossiers  >   Corticostéroïdes  >  Corticothérapie précoce et oxygénothérapie hyperbare dans le traumatisme sonore aigu

Corticothérapie précoce et oxygénothérapie hyperbare dans le traumatisme sonore aigu

02/07 - Cause fréquente de déficience fonctionnelle de l'oreille interne, le traumatisme sonore aigu (TSA) survient notamment lors d'explosions ou de tirs par armes à feu. Les militaires et, dans une moindre mesure, les policiers en sont donc des victimes toutes désignées. Aux Etats-Unis par exemple, on estime à environ 25% la proportion de soldats souffrant de lésions auditives irréversibles.

Lors d'un TSA, l'oreille interne subit des lésions mécaniques en conséquence d'un bruit intense (90 à 130 dB) pendant une durée brève (de l'ordre d'1 milliseconde). Les réflexes protecteurs de l'oreille moyenne sont bloqués, ce qui entraîne une altération de la formation du potentiel d'action. Un vasospasme de la microcirculation et une hypoxie des cellules sensorielles s'observent également, tout comme un risque de lésion des cellules ciliées et des dendrites des neurones auditifs primaires. Il existe une phase de transition entre la régénération et la mort cellulaire. Cette phase de transition peut influencer le choix du traitement.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: