Dossiers  >   Fibrillation auriculaire  >  Une récupération post-AVC ischémique aigu chez un patient sous dabigatran

Une récupération post-AVC ischémique aigu chez un patient sous dabigatran

23/08 - Les anticoagulants oraux non vitaminiques K (NOAC) sont largement utilisés dans la prévention des accidents vasculaires cérébraux emboliques chez les patients atteints de fibrillation auriculaire. Par ailleurs, il faut envisager un traitement thrombolytique chez les patients victimes d'un AVC ischémique aigu, dans le but de rétablir au plus vite la perfusion et la fonction de la région cérébrale ischémiée.

Dans ce contexte, les patients sous anticoagulant direct (DOAC) et qui sont victimes d'un AVC ischémique aigu posent un défi important en termes de gestion thérapeutique, car les risques et les conséquences possibles d'une hémorragie intracérébrale après traitement par t-PA (un des activateurs physiologiques du plasminogène, et qui est plus explicitement un enzyme protéolytique initiant la fibrinolyse) sont en principe importants.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: