Dossiers  >   VIH  >  Se débarrasser du VIH par la génomique

Se débarrasser du VIH par la génomique

17/08 - Après avoir entrainé au moins 30 millions de décès, le VIH reste un problème majeur de santé publique, avec actuellement +/- 40 millions de personnes vivant avec ce virus. Le traitement antirétroviral continu a transformé la maladie en un problème de santé chronique gérable, mais il n'existe toujours pas de vaccin efficace ni de remède. En plus d'envahir les cellules et de coopter les mécanismes de réplication de l'hôte, le VIH s'intègre de manière stable dans notre génome. Des auteurs ont passé récemment en revue l'apport de la génomique pour éradiquer cette pandémie, dans un article publié par la revue Nature Reviews Genetics.

Il est rapidement apparu que le risque d'acquisition du VIH est très variable d'un individu à l'autre, indépendamment des facteurs socio-économiques et comportementaux qui jouent un rôle central : même parmi les personnes les plus exposées, certaines sont restées séronégatives. De même, d'importantes différences dans l'évolution naturelle de l'infection ne sont que partiellement explicables par des variables connues comme l'âge ou les comorbidités. Dans l'ensemble, ces observations suggèrent que d'autres facteurs jouent un rôle, dont la variation héréditaire des voies et des gènes impliqués dans le cycle de vie du rétrovirus et dans l'immunité innée ou adaptative contre l'infection.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: