Dossiers  >   BPCO & Asthme  >  Qualité et architecture du sommeil dans la BPCO : relation avec les anomalies de la fonction pulmonaire

Qualité et architecture du sommeil dans la BPCO : relation avec les anomalies de la fonction pulmonaire

23/08 - Une analyse rétrospective a révélé que la fonction pulmonaire et la diminution des échanges gazeux ont un effet minime sur la qualité du sommeil chez les patients atteints de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO).

Les patients atteints de BPCO signalent fréquemment des troubles du sommeil, considérés comme la troisième perturbation la plus gênante, après la dyspnée et la fatigue. Les mécanismes responsables d'altérations du sommeil dans la BPCO sont encore controversés. Les troubles de la mécanique respiratoire et des échanges gazeux peuvent y contribuer, mais une pléthore de facteurs fréquents chez les patients atteints de BPCO (sénescence, obésité, comorbidités cardiovasculaires/métaboliques, et polymédication) peut également influencer la qualité du sommeil.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: