Dossiers  >   Santé masculine  >  Les associations entre le taux de bisphénol A et le cancer de la prostate

Les associations entre le taux de bisphénol A et le cancer de la prostate

11/09 - Le taux de bisphénol A (BPA) mesuré à un moment donné n’est pas associé au risque de cancer du sein ou de la prostate. Les différents tertiles de taux de BPA ne sont pas non plus associés à la survenue d’un cancer du sein, mais une relation dose-réponse inverse a été observée, avec un risque plus élevé de cancer de la prostate incident. Ces résultats sont issus de l’Étude prospective européenne sur le cancer et la nutrition menée en Espagne (Spain-EPIC).

Pourquoi est-ce important ?

Le BPA, un perturbateur endocrinien présent dans de nombreux produits du quotidien, est depuis longtemps suspecté d'être associé à un risque de cancers endocriniens.

Méthodologie

L'exposition au BPA a été mesurée à l'inclusion.

Après une durée de suivi de 16,9 ans, une analyse cas-cohorte a été réalisée à partir de 547 cas de cancer du sein, de 575 cas de cancer de la prostate et de 3.690 cas ne présentant ni cancer du sein ni cancer de la prostate.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: