Dossiers  >   Vaccins  >  De la difficulté de combattre le vaccinoscepticisme

De la difficulté de combattre le vaccinoscepticisme

08/11 - On sait que la proportion de vaccinosceptiques est importante dans la plupart des pays. Les arguments rationnels sont pourtant nombreux pour – en théorie - accroître l'acceptation des vaccins: par exemple le fait qu'ils ont été mis au point, testés et recommandés par des médecins et des scientifiques, et qu'ils sont sûrs et efficaces. Une équipe de chercheurs a testé l'efficacité de tels messages lors d'une expérience en ligne menée en février et mars 2021 auprès d'un échantillon de près de 6.000 adultes en Pologne : alors que ce pays connaît une surmortalité extrême pendant la pandémie, les attitudes anti-vaccination y ont augmenté ces dernières années et l'opposition aux vaccins Covid-19, notamment, y est particulièrement forte.

Les chercheurs ont présenté aux répondants différents ensembles d'informations sur la vaccination contre la Covid-19. Ils ont ensuite constaté que près de 45% des personnes interrogées n'étaient toujours pas disposées à se faire vacciner, et qu'aucun des messages utilisés dans l'expérience n'a permis de réduire cette hésitation. Ils ont également observé que les hommes, les personnes plus âgées, plus riches ou non croyantes, ainsi que celles ayant un niveau d'éducation plus élevé et celles faisant confiance à la science plutôt qu'aux théories complotistes étaient plus disposées à se faire vacciner.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: